Compte Rendu // Mon premier triathlon M Deauville

by - mardi, juin 27, 2017



Vous me l'avez demandé avant même que je finisse cette course, alors le voilà , le compte rendu du triathlon de Deauville distance Olympique !

Je sais que pour beaucoup c'est une discipline qui fait peur, moi y compris. Honnêtement je trouvais cela impressionnant et j'avais envie de me lancer, sauf que je n'avais pas mesuré l'ampleur de la tâche.

À la base je pensais faire le tri de Paris le 2 juillet, puis finalement WaaUltra m'a proposé un dossard pour Deauville et j'ai dit OUI, partant du principe que: "nager en mer c'est quand même plus fun que la canal de L'Ourcq"...; Grave erreur.


L'AVANT COURSE

Si vous me suivez vous l'avez sans doute remarqué, ma prépa a été quasi inexistante.
Je nage 3 fois par semaine et je cours 4 fois. Les autres jours je fais du RPM, du renfo, du yoga, ou rien...

J'ai acheté un vélo il y a 2 mois je crois et je n'ai pu faire que 3 sorties...
Les pédales auto attends d'il y a 1 semaine et je n'avais fait que 9 km avec juste pour m'entrainer à accrocher / décrocher les pédales.

Pour la nage en haut libre, c'était également une première... et croyez moi, NON ça n'est pas du tout comme la piscine Keller à l'heure de pointe.

Pour faire simple, la seule discipline où j'étais à peu près sûre de ne pas me planter c'était le course à pied.

La semaine d'avant course n'a pas forcément été de tout repos avec l'ECN en 4 jours au lieu de 3 mais j'étais motivée et j'avais hâte.


LA NATATION

Départ 14h30 sur la plage de Deauville, après quelques hésitations sur le maintien de l'épreuve de natation ou son annulation, l'organisation décide de la maintenir.
Chouette, mais d'un côté ça prouve bien que les conditions ne sont pas au top.
Dans le SAS de départ, la pression commence à monter sérieusement, entourée de gros mecs musclés en combo orca que je commence à me demander ce que je fais là.

Ma vague de départ commence à partir, tout le monde cours sur le plage. Je mets mes lunettes et puis ça y est je me retrouve dans l'eau.
Comme on me l'a conseillé je commence à partir vers la gauche car le courant nous pousse vers la droite, donc je prends "large" pour ne pas me retrouver entre les 2 bouées au lieu de contourner la première.

Le parcours forme un triangle avec une base constituée de 2 bouées et une pointe sur le sable.

Le chemin jusqu'à la première bouée me semble interminable. Sous L'eau je ne vois rien donc je dois relever la tête toutes les 5 secondes. J'essaye de respirer à chaque mouvement pour regarder s'il y a du monde à côté de moi. Les vagues et les mouvements de tête me donne le tournis, je bois la tasse 3 fois; je me prends des coups de pied, de bras un peu partout.

Là je commence à paniquer. Mon cardio est à 130 alors que je n'avance pas, j'ai l'impression  d'étouffer dans ma combi, je me sens oppressée... Bref je commence à faire une crise d'angoisse. Je commence à me dire que c'est peut être un peu trop pour moi, que je ne suis pas assez entrainée, que les gens qui font des IronMan sont des tarés, que plus jamais de ma vie je ne ferais un truc pareil. Je pense à l'abandon, sérieusement, 2 tours de nage, cela me semble impossible.

Je décide donc de changer de méthode pour me calmer et je passe en brasse. Très vite je reprends mon souffle et je me dis que finalement j'avance à la même vitesse en brasse que les mecs autour de moi.

La première bouée, c'est la plus dure car il faut nager à contre sens des vagues. Ensuite il y a la partie où il faut nager entre les 2 bouées de manière parallèle au rivage. Cette partie n'est pas facile non plus et j'essaye d'alterner brasse et crawl. C'est quasi impossible de faire 4 m sans rentrer dans quelqu'un doc je prends mon mal en patience, je nage, tranquillement en me disant que c'est comme quand je nage à la mer l'été en Espagne.

Premier tout fini il faut sortir de l'eau et courir, passer sous l'arche de départ puis repartir pour un second tour.
Même si  j'ai clairement pensé lâcher l'affaire je me dit que ça ne coûte rien de tenter un second tut, surtout qu'une fois sur le vélo tout sera différent.

Aller Hop, coup de bol, la marée commence à descendre donc ça fait déjà 20 m de moins à nager.
Bizarrement le second tout passe beaucoup mieux. C'est dur mais j'ai pris mes marques et  je commence à être presque à l'aise. Pour autant je ne kiffe pas du tout cette épreuve et je ne pense qu'à une chose, boire de l'eau fraiche et commencer à pédaler.

En sortant de l'eau pour le 2 ème tour j'entends des "Aller Mat Runs" ahah c'est trop mignon franchement ça me redonne du courage. Puis je vois mon copain dans le parc à Vélo et Florence, une abonnée qui m'a donné plein de conseil sur le réglage du vélo et que je remercie pour les photos transition, qui a duré 4min d'ailleurs...




LE VÉLO

À partir de ce moment là je me dit, "Meuf tu as réussi à nager avec un temps pas dégueu, tu as réussi à monter sur ton vélo sans te péter la gueule, maintenant c'est bon il ne peut plus rien t'arriver".
Sachant que c'est ma première vraie sortie en pédale auto je suis plutôt contente de gérer les pédales.
Je commence à récupérer doucement, je mange 2 gommes énergétiques, je bois un peu et c'est partit pour une balades tranquille.

Sauf que... la première côte arrive, et pour le coup, c'est une vraie pente à 50 degrés sur au moins 800m... Je commence à me mettre en danseuse et adapter mon plateau et BIM, un mec tombe devant moi.... Je l'évite mais je pose un pied par terre, puis l'autre.
A ce moment là je me dis que c'est impossible de repartir en pédalant en plein dénivelé donc je décide de continuer en courant à côté du vélo.
C'est dur, beaucoup d'autres cyclistes choisissent de descendre de leur vélo. Je me sens un peu moins seule. Plus j'avance et plus je me dis que finalement, même si le mec n'vais pas chuté devant moi j'aurai fini par déchausser et marcher parce qu'honnêtement même en marchant c'est dur...

Une fois en haut je remonte en selle, je galère je repose le pied par terre, je n'ai plus de force et j'ai envie de pleurer...Je finis par repartir. heureusement ça descend et ça faut du bien.

Le reste du parcours se passe sans encombre, je bois mon bidon entier et je mange encore 4 gommes Powerbar.
Je croise un certain José avec qui je papote un petit moment et pour qui c'est le premier triathlon aussi. C'est cool de papoter à vélo, ça passe le temps.
Le parcours est assez beau mais il y a quand même pas mal de dénivelé. C'est un peu comme un cours de RPM.
Le soucis c'est que je me rends compte que je ne sais pas adapter mes vitesses au parcours. Vitesses, plateaux, je n'ai pas l'habitude, à Longchamps je ne touche à rien, la c'est différent, il faut sans cesse changer de plateau ou de vitesse et je galère, vraiment.
On sent que je n'ai fait que 3 sorties vélo dans ma vie...

Je trouve aussi le vélo hyper impressionnant et dangereux. Entre les ambulances sur le bas côté et les mecs qui me doublent en descente avec leur vélo de triathlon alors que je suis déjà à 45 km/h... Et les mecs qui changent leur chambre à air suite à une crevaison, je flippe un peu.


Au final j'arrive au bout des 40 km, soulagée, le plus dur est derrière moi.

COURSE À PIED

Transition rapide en 2 min (oui c'est rapide pour moi). Je commence à avoir sérieusement envie de faire pipi parce qu'avec toutes ces émotions j'ai oublié de le faire dans l'eau...Mais ça n'est pas le moment, il faut courir.
Ma montre n'a plus de batterie mais affiche quand même l'heure. Je me rends compte que je peux finir en 3h30 environ en me mettant un petit coup de boost.
Je sais que le parcours running va être dur psychologiquement car c'est une boucle... tout le monde déteste les boucles, sauf le publique peut être.
La première boucle passe, j'ai l'impression d'être à fond mais de courir à 7min/km. Je n'ai aucune idée de mon allure alors j'avance en regardant l'heure.
Je n'ai pas vu mon copain depuis longtemps mais je lui avait dit 2h pour le vélo et j'ai 12 minutes d'avance.

Deuxième boucle running je commence à accélérer un peu, du moins j'ai l'impression.
Je donne tout pour finir pas loin des 3h30.

Au final je passe la ligne d'arrivée en 3h32! Plutôt contente pour un premier.



MATÉRIEL


  • Combinaison Trifonction Skins
  • T shirt Waa Ultra
  • Baskets Under Armour    Ancien modèle
  • Vélo Liv Avail 4 acheté chez Giant Notre Dame 
  •  Chaussures vélo LIV
  • Combi de nage Nabaiji (décathlon)

CONSEILS

  • Ne pas paniquer pour la nage, c'était le plus dur selon moi avec le courant et les vagues. J'ai finalement fait pas mal de brasse mais c'étais aussi efficace que de crawl je crois dans ces conditions. 
  • Ne pas hésiter à se mettre sur le dos 2 minutes et faire du dos crawlé ou juste des battements de jambe pour récupérer.
  • Penser au sac plastique pour mettre sa combinaison car tout ce qui est posé en dehors de votre caisse de transition peut vous donner des pénalités de temps, et mettre sa combo mouillée sur ses chaussures de running c'est pas génial. 
  • Penser aussi à mettre une serviette dans votre caisse. 
  • N'hésitez pas à mettre une grande bouteille d'eau dans votre caisse aussi pour boire vite fait pendant les transitions ou vous rincer les pieds plein de sable. 
  • Vous pouvez scotcher vos gels et barres de ravitaillement à votre cadre de vélo pour pouvoir les attraper plus facilement

BONUS VIDÉO, pour un petit aperçu du tri de Deauville c'est par ici

https://youtu.be/GGK8lAGhhUE




Merci à Florence pour le photos et conseils vélo
Merci à Élodie pour les conseils nage
Et merci à ceux qui m'ont encouragée sur le parcours et par message, je n'ai jamais entendu autant de "aller Mat Runs " sur une course  ;) 

You May Also Like

1 commentaires

  1. Hello !

    Je te suis depuis quelques temps maintenant mais je n'avais jamais commenté, sauf que j'ai aussi commencé le triathlon il y a peu (j'ai fais mon deuxième dimanche dernier) donc j'ai adoré te lire et je voulais rebondir un peu :)

    (avant de me lancer saches que j'adore te lire et te suivre sur les réseaux ! tu sais gérer tes études ta vie perso et le sport, je rêve de le faire aussi bien que toi)

    Tout d'abord, je fais aussi de la brasse pour le triathlon ! Et je réalise que je ne suis pas la seule et que ça a de nombreux avantages : tu vois devant toi (exit les détours parce que tu n'as pas vu la bouée en crawl), et si tu es plus à l'aise (c'est mon cas par rapport au crawl, de loin) tu gères mieux les coups dans tous les sens, le monde, les vagues etc. Je pense qu'il ne faut pas en avoir honte et en plus il y a de nombreuses personnes qui le font :) Perso sur mes deux triathlons j'étais à chaque fois ultra bien classée à la fin de la natation et bien devant de nombreux qui faisaient du crawl. Pour le fait que tu ai l'impression de plus respirer, je pense que c'est la combi, ça m'as fais pareil toutes les fois où j'ai nagé en combinaison et dimanche j'ai nagé sans (eau trop chaude!) et je n'avais plus ce sentiment.

    Pour le vélo... Déjà les pédales automatiques c'est bien, surtout pour quelqu'un qui a très peu roulé avec! Pour ma part ça me fais très peur, j'en ai depuis un an mais je suis tombée de très très nombreuses fois (arrêts non prévus à des feux rouges etc., pas le temps de déchausser) et ça aurait pu être dramatique. J'ai préféré la jouer sécuritaire sur triathlon et repasser en chaussures de courses (ça a l'avantage de devoir juste déposer le vélo et enlever le casque à la transition). Le vélo c'est je pense la discipline la plus dure et celle où on peut le plus faire la différence ou perdre du temps (au niveau des novices) ; et effectivement en triathlon savoir jouer des plateaux et vitesses est hyper important pour les relances... Mais bon, déjà, moi je suis hyper impression que tu ai tellement bien géré les pédales auto, j'aimerais faire pareil !

    Enfin, la course à pieds :) Je crois qu'on a toujours tous ce sentiment du "ohlala j'ai les jambes trop lourdes j'avance pas" alors qu'enfait on est pas forcément si mal que ça sur la vitesse, ça doit être dû à tous les efforts d'avant. En tout cas moi je coure limite plus vite en triathlon sans m'en rendre compte, on va dire que le vélo d'avant c'est l'échauffement !

    Voilà j'espère avoir pu t'aider un peu en tout cas c'était un plaisir de voir ton compte rendu, tu as géré tu peux être fière :)
    (en plus commencer directement par un M... C'est HYPER courageux et impressionnant !)

    RépondreSupprimer

CR Week End Running Belambra x FFA à Hyères

Hello, Aujourd'hui je vous propose un article compte rendu de mon week end running au club Belambra de Hyères du 21 au 23 octob...